Calcul du renchérissement selon la méthode paramétrique

La hausse des prix des matières premières peut avoir une influence sur les prix du matériel. Grâce à nos conseils, vous pouvez déjouer les éventuelles augmentations de prix :

  • Etablissez des offres séparées pour le travail et le matériel.
  • Fixez la durée de validité de vos offres à court terme, du moins en ce qui concerne le matériel.
  • Réservez-vous la possibilité d’adapter les prix du matériel (vous pouvez le cas échéant vous référer à l’indice des prix du matériel).
  • Les contrats à forfait ne permettent en principe pas d’adaptation au renchérissement.
  • Restez en contact étroit avec vos fabricants et fournisseurs.
  • Si vous décrochez le mandat, réservez rapidement le matériel.
  • Les ristournes à l’achat améliorent votre marge – utilisez les offres et structures existantes : egt-ctb.ch

La norme SIA 118 prévoit un décompte de renchérissement pour les prix unitaires et globaux (art. 39, al. 3 et art. 40, al. 3). Dans la pratique, une telle adaptation est cependant régulièrement exclue contractuellement – c’est donc l’entrepreneur qui assume le risque de renchérissement.

Calcul du renchérissement selon la méthode paramétrique

La méthode paramétrique (SIA 122) est la procédure standard dans le second œuvre. Elle ne convient néanmoins pas au calcul des variations de prix concernant l’ensemble d’un projet de construction dans le cadre d’adjudication de prestations relevant d’un corps de métier spécifique.

Elle est indiquée pour calculer l’augmentation ou la diminution de la rémunération de projets caractérisés par une structure des coûts simple (composée de 3 à 8 genres de coûts) pour laquelle l’indice des coûts de production ne fournit pas de données. Différents chapitres CAN concernant des travaux du second œuvre, par exemple, ne sont pas couverts par cet indice.

De plus, la méthode paramétrique est caractéristique des contrats d’entreprise totale, d’entreprise générale et de mandataire, qui prévoient de calculer les variations de prix par ce biais, conformément aux dispositions des SIA 125 et 126.

Méthode paramétrique : exemple

Pour les prestations de réalisation, le montant de la facture des variations de prix s’obtient selon la méthode paramétrique en multipliant le taux de variation des prix par le montant du décompte, comme l’illustre l’exemple suivant (en allemand).

Vous trouverez le formulaire de calcul (Excel) ainsi que le guide relatif au calcul du renchérissement sur le site Internet de la KBOB : Formulaire de calcul méthode paramétrique

Guide relatif au calcul du renchérissement contractuel dans les projets de construction Variation de prix à partir de l’adjudication (date de référence)

Indices

Il est recommandé de n’accepter comme bases de calcul que les indices publiés ou vérifiés par la KBOB (kbob.admin.ch → Publications / Recommandations / Modèles de contrats → Variations de prix). Vous trouverez un tableau avec les indices actuels en cliquant sur le lien suivant : KBOB, variations des prix dans la construction - tableau

Dans la technique du bâtiment, les positions les plus courantes sont les suivantes :

  • 22.21.3 Tubes en matières plastiques
  • 24.2 Tubes en acier
  • 24.44.2 Produits en cuivre (fils, tôles, tubes etc.)
  • 27.5 Appareils électroménagers
  • 28.14 Robinetterie sanitaire et pour le chauffage

Pour les salaires du personnel, c’est l’emplacement du siège de l’entreprise mandatée qui est déterminant. Si le siège de l’entreprise est à l’étranger, c’est le lieu d’exécution de la prestation qui est déterminant. Vous trouverez un tableau en cliquant sur le lien suivant : KBOB, variations des salaires des métiers du second œuvre - tableau

Calcul du renchérissement selon la méthode des pièces justificatives

La méthode des pièces justificatives peut en principe être utilisée pour tous les projets du secteur principal de la construction et du second œuvre. Cependant, l’établissement des bases de calcul et la vérification du résultat représentent une charge de travail tellement importante qu’il est déconseillé de l’utiliser pour calculer les variations de prix concernant la totalité d’un ouvrage. Le recours à la méthode des pièces justificatives n’est recommandé que dans les cas particuliers suivants :

  • facturation des variations de prix concernant des genres de coûts spécifiques, par exemple des produits en acier clairement définis ;
  • cas dans lesquels il n’existe pas, pour les travaux exécutés, d’indices reconnus des salaires, des prix des matériaux et des prix des transports ;
  • cas dans lesquels les exigences en matière d’adéquation entre la structure des coûts utilisée et la structure des coûts effective lors des périodes de décompte sont tellement élevées qu’il n’est pas pertinent de recourir à une méthode plus simple, telle que la méthode paramétrique.

Vous trouverez de plus amples informations sur la méthode des pièces justificatives sur : Guide relatif au calcul du renchérissement contractuel dans les projets de construction

Exclusion de l’adaptation de la rémunération aux variations de prix

Selon les normes SIA 118 et 126, la rémunération est en principe adaptée aux variations de prix (au profit du maître de l’ouvrage / du mandant ou au profit du mandataire / de l’entreprise), à moins que les contrats d’entreprise ou de mandataire ne prévoient le contraire, comme c’est le cas des contrats à prix forfaitaires.

Dernières informations par rapport au coronavirus
Contact
Simon Geisshüsler
Simon Geisshüsler
Responsable Technique et gestion d'entreprise

Ferblanterie | enveloppe du bâtiment, sanitaire | eau | gaz, chauffage, ventilation | climatisation | froid, sécurité au travail et protection de la santé, éditions / centre de copies